La consultation de médecine vétérinaire du comportement

Quand et pourquoi consulter ?

Il est important que les comportements jugés gênants par les propriétaires soient pris en charge le plus tôt possible afin d’éviter un ancrage de ces conduites.

« Plus vous agirez tôt, plus il sera « facile » de modifier ces comportements ! »

Les motifs de consultation les plus fréquents

  • Pour les chiens : Agressivité envers l’humain ou envers des congénères ; activité excessive ; destructions/vocalisations en l’absence ou en présence des propriétaires ; désobéissance ; troubles de l’élimination (ex : urinent à l’intérieur, sur le canapé, sur le lit etc.) ; état anxieux/peurs (anxiété contextuelle ou généralisée) ; fugues ; stéréotypies (ex : se lèchent compulsivement les pattes, tournent en rond de manière répétée etc.) et aussi des évaluations comportementales (en cas de morsure par exemple).
  • Pour les chats : Agressivité envers l’humain ou envers des congénères ; troubles de l’élimination ; états anxieux/peurs ; syndrome d’Hyperesthésie féline (spasmes du dos, comme un roulement = « rolling skin syndrome » en anglais, sensibilité exacerbée au toucher…) ; dermites (inflammation de la peau, provoquant grattages et léchages) ; stéréotypies (léchage fréquent et intensif avec perte de poils, peau à vif etc.).

La consultation 

Durée : entre 1 et 2 heures selon la problématique

Tarif : 200 euros

Déroulement : Au cours d’un entretien libre avec le propriétaire, nous explorons dans un premier temps l’anamnèse de l’animal : son environnement physique et relationnel, ses conditions de développement, son budget temps/activité, la relation avec ses propriétaires. Nous explorons également son tempérament et ses états émotionnels, ainsi que ceux des propriétaires.

Cet entretien s’accompagne d’observations exhaustives de l’animal, notamment grâce à des mises en situation et des tests factuels (ex : observations au sein de la clinique, dans la rue pour les chiens, avec ou sans congénères présents, partage de ressources alimentaires, jeux etc.).

A la fin de l’entretien, une fois les facteurs intrinsèques et extrinsèques à l’origine des comportements gênants mis en évidence (et une éventuelle cause organique exclue), nous proposons un ensemble de recommandations aux propriétaires afin de répondre au mieux aux besoins de l’animal. Un compte-rendu clinique complet est systématiquement remis aux propriétaires.

Particularités de la consultation du Pont de Neuilly

La consultation de médecine vétérinaire du comportement est menée en binôme par le Dr Thierry Bedossa (vétérinaire praticien et comportementaliste, attaché de consultation au CHUVA-ENVA) et le Dr Sarah Jeannin, psychologue clinicienne et Docteure en Ethologie (= étude scientifique du comportement animal), tous deux associés et formateurs au centre de formation Animal University

Pourquoi un binôme de spécialistes de l’animal et de l’humain ?

« Le cadre de notre consultation s’inspire des thérapies familiales (systémiques) et des consultations de pédiatrie : nous nous intéressons au patient et appréhendons ses problématiques comportementales, au sein de son environnement physique et relationnel.

En effet, bien souvent les propriétaires sont peu ou malheureusement mal informés sur les origines de leur animal, les capacités et les besoins éthologiques (naturels) de l’espèce, de la race et de leur animal en tant qu’individu, aux besoins spécifiques. Ils ont parfois tendance à faire des interprétations erronées de certains comportements, ou à faire des projections (c’est naturel !) sur les motivations, les intentions et les émotions de l’animal. Il est très important pour nous de bien les informer, de les aider à prendre conscience de leurs représentations, et ainsi, de répondre de manière plus adéquate aux besoins de l’animal. Nous nous basons pour cela sur nos expériences de cliniciens et avant tout sur les données scientifiques actuelles !

De plus, les chiens et les chats sont extrêmement sensibles à nos états émotionnels, et ces états peuvent avoir des répercussions importantes sur le bien-être et la qualité de vie de l’animal, et sur ses comportements.

Enfin, la prise en charge de l’animal, les changements d’habitudes, d’attitudes, les aménagements physiques qu’elle implique représentent des bouleversements importants dans la vie des propriétaires et il est essentiel à nos yeux qu’ils soient soutenus et accompagnés dans cette démarche.

Ainsi, la consultation de médecine vétérinaire du comportement est un espace de parole libre pour les propriétaires, qui sont souvent impuissants face à un comportement qu’ils n’arrivent pas à interpréter et qui génère un sentiment de culpabilité, d’agressivité voire de découragement.

Nous offrons une écoute empathique et bienveillante, où les attentes et le vécu émotionnel de l’animal et des propriétaires sont pris en compte. Nous souhaitons dans cette démarche, aider les propriétaires à passer de la culpabilité à la responsabilité et à retrouver une relation harmonieuse et responsable avec leur animal. »

*NB : Attention, il est important de ne pas associer systématiquement le comportement gênant de l’animal à un dysfonctionnement chez le propriétaire. Le tempérament de l’animal, ses conditions de développement, les séquelles de mauvais traitements par le passé peuvent représenter un challenge pour les plus sains des propriétaires !

Une équipe pluridisciplinaire

Enfin, nous travaillons étroitement avec des promeneurs et des éducateurs canins, comportementalistes, experts dans les techniques de modification des comportements, qui font un travail remarquable d’accompagnement des propriétaires et de prise en charge de l’animal. Tous nos partenaires travaillent dans le plus grand respect de l’animal, en utilisant des méthodes d’entrainement basées sur le renforcement positif des comportements (récompenses).

Les propriétaires doivent être hautement impliqués dans la prise en charge de leur animal, leur motivation dans le soin est un atout indispensable pour garantir l’efficacité des solutions proposées.

 

Notre démarche éthique

L’animal est un être sensible, et il est extrêmement réducteur d’assimiler des comportements gênants, qui sont, la plupart du temps, des tentatives de s’adapter à un environnement qui ne permet pas à l’animal de satisfaire ses besoins éthologiques (naturels) ou qui ont pour origine une défaillance dans les apprentissages de l’animal au cours de son développement, à des manifestations de troubles psychiatriques !

D’autre part, nous nous opposons formellement à pratiquer l’euthanasie sur des chiens ayant mordus, et nous nous engageons à proposer des solutions alternatives, dans le respect des lois actuellement en vigueur.

Notre originalité 

Nous sommes les premiers et les seuls en France à proposer une prise en charge pluridisciplinaire. Notre objectif est que les propriétaires et leur animal trouvent une place juste, dans le respect des spécificités et des limites de l’autre, pour un bien-être partagé.

Dr Thierry Bedossa & Dr Sarah Jeannin